Fédération
Haute-Savoie
Accueil > ActualitĂ©s > "Ces lĂ©gislatives ont sonnĂ© la fin d’un mode d’organisation des partis politiques"

Actualités


"Ces législatives ont sonné la fin d’un mode d’organisation des partis politiques"

Le 21/06/2017

Jean-Luc Rigaut, maire d'Annecy et président de l'UDI 74 répond aux questions du Dauphiné LIbéré suite aux résultats des élections législatives

Dauphiné Libéré : Avec la fin de l’hégémonie des LR, la Haute-Savoie renoue avec ses racines centristes. Que vous inspire cette recomposition du paysage politique ?

Jean-Luc Rigaut : Les électeurs retrouvent en effet un équilibre ancien. Il y avait ici un accord de la droite et du centre. Et bien que les six députés sortants soient des Républicains, ils tenaient compte de la sensibilité centriste du département. C’était l’équilibre politique en vigueur jusqu’à dimanche soir… Mais ces législatives ont sonné la fin d’un mode d’organisation des partis politiques. Les gens ont envie de penser autrement et d’avoir une ouverture différente. J’appelle d’ailleurs tous ceux qui veulent rejoindre notre sensibilité centriste à le faire.

Ces élections ont rebattu les cartes de votre courant politique ?

Si on regarde de près les résultats de ces législatives, que constate-t-on ? Deux députés LR se maintiennent et j’en suis content car l’hégémonie quelle qu’elle soit n’est pas bonne. Deux députés LREM sont issus de l’UDI (Marion Lenne et Xavier Roseren) et restent dans leur ligne de pensée, et les deux autres élues sur les deux circonscriptions d’Annecy (Véronique Riotton et Frédérique Lardet) sont aussi portées par un courant centriste par la présence à leurs côtés de suppléants centristes historiques.

Vous avez donc repris des couleurs. Comment envisagez-vous de travailler avec ces élus ?

Nous allons organiser des rencontres à tous les niveaux (local, départemental, régional). On va se rassembler pour décider ensemble comment travailler selon le changement de méthode proposé. Nous serons force de proposition dans une organisation locale très ouverte aux nouveaux députés. Mais je vais être attentif aux réorganisations nationales qui se profilent pour les LR, comme pour l’UDI, dont la recomposition va aussi devoir se faire. Je serai aussi attentif à la gouvernance politique de LREM, pour voir si les sensibilités du centre et de la droite seront respectées ou non… Cela influencera le positionnement de l’UDI comme force de proposition ou d’opposition !

www.parti-udi.fr
Mentions légalesPlan du siteContact